Financer votre hypothèque grâce à votre 3ème pilier

« Hmm, mais Noé, pour mon prêt hypothécaire, il vaut mieux que mon troisième pilier soit fait en banque ou en assurance? »

Et bien, comme souvent, ça dépend ! Dans les deux cas, ils se révéleront être une aide capitale dans l’obtention d’un prêt hypothécaire.

Hypothèque et 3ème pilier A en assurance

Un pilier 3A en assurance offre toute une panoplie de protections, notamment en cas de décès ou d’invalidité. C’est plus judicieux de ne pas retirer la somme à disposition mais de le nantir, c’est-à-dire de le transformer en garantie.

Ce nantissement ne vous aidera pas à réunir les fonds propres demandés par la société qui vous finance mais vous permettra de les rassurer et surtout d’amortir une partie du 2ème rang ce qui fera baisser votre charge mensuelle. Qui dit rassuré, dit meilleurs taux ! Plus les risques pour le prêteur sont faibles moins il aura besoin de prendre de marge pour se couvrir. Les taux hypothécaires pratiqués par les établissements reconnus peuvent varier du simple ou double en fonction de la solidité du dossier et des garanties apportées !

En cas d’imprévus, votre banque peut compter sur votre pilier 3A en assurance. C’est quand même super rassurant !

Hypothèque et 3ème pilier A en banque

Un compte 3A en banque est en gros, un compte épargne offrant des avantages fiscaux mais aucune protection en cas d’imprévus. Son seul et unique but est de vous permettre de mettre de l’argent de côté pour les 5 cas prévus par la loi dont l’ascension à la propriété.

Il est donc un levier idéal pour financer l’achat de votre logement.

Obtenir les fonds propres nécessaires est une première étape, mais il en manque une deuxième pour avoir le feu vert du prêt hypothécaire : le calcul de votre solvabilité.

Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *