Financer mon achat immobilier : les fonds propres à apporter

Pas envie de lire ?
Notre vidéo YouTube est disponible ici :

Essentiellement, un achat immobilier est constitué de fonds propres, les vôtres, et d’un prêt hypothécaire, accordé par la banque.

À des fins de compréhension je vous propose une petite image pour vous aider à visualiser un achat immobilier et plus particulièrement la partie qui nous intéresse ici.

Représentation générale du fonctionnement d’un achat immobilier, avec une emphase sur les fonds propre

Prenons mon appartement avec jardin, situé au coeur de Chalet-à-Gobet, à la lisière de Lausanne. Avec ma femme, on vient de l’acquérir pour la coquette somme de 770’000 CHF.

Les fonds propres doivent représenter au minimum 20% du total sauf exception dans le cadre d’une mise en gage. Il a fallu réunir ces 20% de la somme totale, soit 154’000 CHF hors frais d’acquisition, pour espérer pouvoir contracter un prêt auprès de notre banque. Et ça tombe bien, parce que j’avais 150’000 CHF et des poussières qui trainaient dans la poche interne de mon manteau.

Bien entendu, si je m’étais rendu chez mon banquier avec 150 billets violets, il m’aurait regardé bizarrement. Ça serait peut-être passé il y a une vingtaine d’années, mais les choses ont changé (« les fleurs ont fané… pour que tu m’aimes encore !»).

Quelles formes peuvent prendre les fonds propres ?

  • Les avoirs sur vos comptes. Comptes épargnes, comptes courants, comptes privés…
  • Votre 3ème pilier. Soit en transférant la somme épargnée soit les en offrant en garantie comme avec les assurances-vie mixtes.
  • Des prêts sans intérêts, par exemple à l’un de ses proches : famille, amis, j’ai même vu quelqu’un qui conseillait de demander à son employeur (personnellement, je n’ai pas osé, mais c’est une piste…)
  • Votre 2ème pilier sous certaines conditions (essentiellement, il faut que vous habitiez le logement et que le montant du 2ème pilier ne dépasse pas la moitié des fonds propres).
  • Des donations et/ou avances sur héritage.

Sous cet angle, les 20% de fonds propres font moins peur. Les pistes pour les réunir sont diverses.

Si vous lorgnez un petit nid douillet mais que vous ne disposez pas des 20% de fonds propres sur vos comptes bancaires, contactez-nous et on regarde ensemble comment on peut arriver à la somme attendue !

Noé et Zoé vous expliquent comment sont répartis le prix du bien entre les fonds propres et les fonds externes pour l’acquisition d’un bien immobilier

Attention : Il est important de préciser deux petites choses de plus :

  • Dans notre exemple, nous ne parlons pas des frais d’acquisition directement liés à l’achat de votre bien. Ces frais peuvent être important et doivent être apportés par vos soins en plus des fonds propres nécessaires. Ils représentent a peu près 5% du prix du bien (au maximum).
  • Les pourcentages retenus dans cet exemple sont une moyenne mais ils peuvent varier en fonction des institutions financières dans une certaine limite.
Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *