L’impôt sur la fortune en Valais

Mondialement, cette forme d’imposition fait débat et de nombreux pays ont décidé de ne plus imposer les capitaux épargnés par leurs contribuables. Pas de chance pour les Valaisans et plus généralement les Suisses car chez nous cet impôt existe toujours.

En plus des impôts sur le revenu communal, cantonal et des impôts fédéraux directs, vous devrez obligatoirement déclarer vos avoirs et vos dettes afin d’être fiscalement en règle. D’ailleurs si vous souhaitez un coup de main pour réaliser votre déclaration d’impôt en Valais, y a qu’à demander ! 😉

Dans le Valais, qu’entend-t-on par fortune ?

Avant de parler de fortune nette je vous invite à découvrir ce qui est considéré par les autorités fiscales compétentes comme faisant partie intégrante de votre fortune :

Les biens mobiliers

C’est tous les biens qui ne sont pas immobilisés autrement dit tous sauf les biens immobiliers (maison, immeubles, et biens-fonds en tout genre) on y retrouve :

  • Les comptes bancaires
  • Les papiers valeurs (actions, obligations)
  • Les objets de valeurs
  • Assurances-vie
  • Le bétail
  • Et même les créances douteuses pour autant que vous ayez encore une chance de revoir votre argent.
  • Etc.

Sont exclus de cette liste le mobilier de ménage et les objets personnels d’usage courant.

Les biens immobiliers

Pas étonnant, si le bétail et les montres font partie de notre fortune imposable alors nos biens immobiliers également.

Attention, lorsque l’on parle de fortune immobilière, il est important de différencier les loyers qui seront imposés en tant que revenu imposable et la valeur du bien immobilier qui sera imposée sur la fortune.

Déterminer votre fortune imposable en Valais

Une fois ce travail d’addition terminé et le total de vos avoirs calculé, il vous sera possible de retrancher l’ensemble des dettes (crédits et hypothèques) contractés pour lesquels vous payez un intérêt.

En plus des dettes déductibles, le canton du Valais admet une déduction forfaitaire permettant de ne pas imposer la fortune dès le premier franc. Cette déduction dépend de votre situation :

– Pour les célibataires, veufs ou personnes divorcées sans enfant : 30’000 CHF

– Pour les couples mariés (avec ou sans enfant) et les personnes seules vivant en ménage commun avec un enfant à charge : 60’000 CHF

Voilà, vous pouvez désormais vous vanter de savoir calculer votre fortune imposable. La classe non ?

L’impôt cantonal sur la fortune dans le Valais

Comme pour le revenu et comme pour les autres cantons suisses, le Valais impose la fortune une première fois à travers le canton puis une deuxième fois par la commune de résidence.

Dans cette première étape, le but est de calculer l’impôt cantonal. Pour ce faire, il nous faut nous référer au barème communément appelé : Barème 3 – Tabelle 3 Impôt cantonal et communal sur la fortune des personnes physiques.

C’est ce barème qui vous permettra assez facilement de déterminer le montant d’impôt à payer.

Les taux vont de 1% pour les fortunes imposables n’excédant pas 10’000 CHF à 3% pour les fortunes dépassant les 2’000’000 CHF.

Prenons un exemple, disons que je suis une personne célibataire ayant comme unique fortune un compte en banque à la BCVS qui affiche pour une fois un solde plutôt sympa de 60’000 CHF.

Je devrai dans un premier temps déduire mon forfait de 30’000 CHF pour déterminer ma fortune imposable et ainsi me fier au barème pour en calculer l’impôt cantonal final.

Pour le coup c’est plutôt facile : 60’000 – 30’000 = 30’000… Ma fortune imposable de 30’000 CHF déterminée, je vais aller jeter un œil à ce fameux barème.

Tableau des tranches d’impôts sur la fortune imposable en Valais

Je devrais donc 39 CHF au canton du Valais. Maintenant vous savez calculer votre fortune imposable et en déduire l’impôt cantonal.

L’impôt communal sur la fortune

Je vous préviens, c’est moins sympa que pour le canton. Par contre si vous avez compris l’impôt communal sur le revenu alors tout ira bien. Le fonctionnement est quasiment identique.

Partons de nos acquis. Tout ce qui était valable pour le canton le reste pour la commune.

La première étape est donc déjà faite : vous calculez votre fortune imposable puis vous allez chercher dans le barème l’impôt correspondant. Dans notre exemple 39 CHF.

Puis vient la commune. Dans le canton du Valais, chaque commune décide d’un coefficient d’imposition qui va servir à majorer l’impôt prélevé par le canton.

Tableau des taux d’impôt des communes valaisannes

Ces coefficients vont de 1 (aucune majoration, l’impôt cantonal est égal à l’impôt communal) à 1.5 pour les communes ou il ne fait pas bon vivre (fiscalement parlant, évidemment).

Si dans notre exemple je réside à Fully alors je devrai multiplier mes 39 CHF par 1.25 ce qui me donnera 48.75 CHF en plus à payer à la commune de Fully.

Au total, je devrai débourser 39 CHF au canton et 48.75 CHF pour la commune. Ce qui nous donne un montant de 87.75 CHF pour l’impôt total sur la fortune.

Voilà maintenant vous avez un aperçu bien détaillé de comment calculer ses impôts en Valais, mais bien entendu n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’aide plus précise !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.