Les impôts communaux sur le revenu dans le Valais

Quand on parle du Valais on pense en premier aux sommets culminants à 4’000 mètres d’altitude avec ses pistes de ski à couper le souffle (et les ligaments) et ces petits villages regorgeant de véritable raclette. Mais certains pensent aussi et surtout pour à sa fiscalité (d’apparence) plus que généreuse.

Qui n’a jamais entendu dire : “Ah celui-là il n’a pas choisi le valais par hasard…. Si vous voyez ce que je veux dire !” ?

Vous vivez en Valais ? Ou vous désirez faire comme tous ceux qui optent pour ses paysages à faible charge fiscale ?

Analysons ensemble cette fameuse charge fiscale. Rappelez-vous, il existe 3 niveaux d’imposition. Ici nous allons nous concentrer sur les impôts au niveau de la commune. Si vous souhaitez découvrir aussi le fonctionnement des impôts au niveau du canton, de la confédération (IFD), ainsi qu’un impôt sur la fortune vous pourrez consulter nos autres articles à ce sujet. Dans le cas où vous souhaitez que l’on réalise votre déclaration d’impôt pour le Valais, n’hésitez pas à nous contacter.

Etape 1 : Découvrir votre revenu imposable en Valais

Bien évidement chaque canton a ses petites particularités mais dans les grandes lignes le fonctionnement est équivalent aux autres cantons. De ce fait je vous invite à lire notre article sur le revenu imposable ou sinon en voici un résumé en image :

Schéma représentant le passage du revenu brut à la décomposition des 3 nivaux d’impôts

Pour vous aider à mieux comprendre les différentes étapes, nous partirons du principe que votre déclaration d’impôt a bien été rédigée et que vous vous en êtes sorti avec un revenu imposable de CHF 70’000.

Les impôts communaux, cantonaux (ICC) et l’impôt fédéral direct (IFD) sur le revenu:

Petit rappel (ça ne fait jamais de mal) : Dans le monde des impôts, il est important de se rappeler qu’il existe 3 niveaux d’imposition :

Niveau 1 : La commune qui impose (c’est le premier C de ICC)

  • Le revenu
  • La fortune

Niveau 2 : le canton qui impose : (C’est le deuxième C de ICC)

  • Le revenu
  • La fortune

Niveau 3 : La confédération qui impose : (c’est toute l’abréviation : IFD)

  • Le revenu

Il faut donc passer par ces 3 niveaux d’imposition pour découvrir finalement le montant que vous devrez régler pour l’année écoulée.

Etape 2 : L’indexation par commune

L’indé quooooooi ?

Allez savoir pourquoi le fisc valaisan a décidé d’appeler ce système comme ça, et surtout pourquoi il a décidé d’utiliser un tel système… sachant que même les personnes les plus curieuses et tenaces ne trouveront pas d’explication valable sur Google.

Néanmoins, comparée aux cantons de Vaud et Genève, cette méthode de calcul est plus simple à comprendre : Chacune des 126 communes a son propre barème fiscal point barre. Ce n’est pas plus compliqué que ça…

Tableau des communes valaisannes

Chaque commune Valaisanne se voit attribuer “un pourcentage d’indexation”. C’est cette indexation qui permettra de déterminer quel barème sera utilisé pour quelle commune.

Ces barèmes vont de 100% à 170%. Twist final ? Plus le barème est haut plus l’impôt est bas…

La première chose que l’on peut se dire en regardant ce tableau est qu’il existe forcément des communes avec un taux d’imposition plus bas !

Je vous aide, voici le tableau avec les différentes indexations en fonction de votre commune :

Oui je sais ça à l’air toujours assez flou mais ne vous inquiétez pas avec notre exemple tout deviendra clair.

(PS : Je vous mets ici les différents liens pour trouver le barème correspondant à votre commune).

Indexation 100 %, Indexation 105 %, Indexation 110 %, Indexation 115 %, Indexation 120 %, Indexation 125%, Indexation 130 %, Indexation 135 %, Indexation 140 %, Indexation 145 %, Indexation 150 %, Indexation 155 %, Indexation 160 %, Indexation 165 %, Indexation 170 %,)

Revenons à nos Nez Noirs (seuls les valaisans comprendront) et à nos 70’000 CHF de revenu imposable ICC.

Si j’avais décidé de me perfectionner aux sports de glisse en choisissant la station de Verbier dans le Val de Bagnes (Index 170%), mon impôt de base aurait été de 4’474,25 CHF.

Tableau d’un exemple d’impôt dans la commune du Val de Bagnes

Tandis que si j’avais opté pour la vue du Rhône et des alpes bernoises établissant domicile dans la commune de Veysonnaz (Index 110%) mon impôt de base aurait été de 5’701 CHF.

Tableau d’un exemple d’impôt dans la commune de Veysonnaz

Voilà pour cette première partie.

Vous savez maintenant comment fonctionne l’indexation communale dans le canton du Valais.

ATTENTION : Votre impôt de base n’est pas votre impôt communal final ! Plus que quelques lignes et vous aurez le fin mot de l’histoire.

Etape 3 : le coefficient communal

Eh hop, c’est reparti ! Après l’indexation vient le coefficient…

À part créer une forme de confusion totale ce coefficient n’apporte pas grand-chose au calcul…

Il sert à multiplier l’impôt calculé grâce à l’indexation pour finalement trouver votre impôt communal.

Il y a donc un coefficient par commune :

Reprenons notre même exemple, autrement dit, moi qui hésite entre rider à Verbier dans le Val de Bagnes (Coefficient 1) ou boire mon café avec la plus belle vue de Suisse à Veysonnaz (coefficient 1.20).

Dans le premier cas (Verbier) j’avais un impôt de base de 4’474.25 CHF il me faut donc multiplier ce chiffre par 1, ce qui nous donne de tête : 4’474.25 CHF

Tandis que de l’autre côté nous avons un coefficient de 1.20 et par conséquent un impôt de 5’701 CHF x 1.20 = 6’841.20 CHF

Et voilà les amis, l’impôt communal n’a plus de secret pour vous

Enfin pas tout à fait… vous avez certainement pensé à la même chose que moi. Vaut-il mieux regarder le coefficient pour faire mon choix ? Ou l’indexation ?

Coefficient ou indexation, que faut-il regarder pour optimiser ses impôts sur le revenu ?

C’est toujours assez intéressant de savoir si la commune dans laquelle nous souhaitons résider propose des avantages fiscaux concurrentiels.

Pour ce faire, il est nécessaire de prendre chaque indexation et chaque coefficient pour les appliquer à un revenu imposable.

Après hésitation, nous l’avons fait. Vous pourrez retrouver dans les 3 photos ci-dessous le taux d’imposition et le montant d’impôt avec un revenu imposable de 60’000 CHF – 100’000 CHF et 150’000 CHF pour toutes les communes valaisannes.

Vous pourrez donc chercher votre commune et vous rendre compte de la potentielle charge fiscale que vous supportez par rapport à vos voisins.

Tableau représentant le montant d’impôt correspondant aux revenus de 60'000 CHF, 100'000 CHF et 150'000 CHF du district de Brigues au district de Martigny.
Tableau représentant le montant d’impôt correspondant aux revenus de 60'000 CHF, 100'000 CHF et 150'000 CHF du district de Monthey au district de Sion.
Tableau représentant le montant d’impôt correspondant aux revenus de 60'000 CHF, 100'000 CHF et 150'000 CHF du district de St-Maurice au district d’Hérens.

Conclusion ?

La conclusion la plus importante est que la commune que vous avez choisie peut avoir un impact non négligeable sur votre épargne.

Pour les revenus imposables de 60’000 CHF la différence d’impôt se monte à 2’610 CHF par année.

Cette différence est encore plus importante quand les revenus imposables atteignent les 150’000 CHF. La commune avec le plus fort taux d’imposition demandera 7’402 CHF supplémentaire.

Fiscalement parlant, le choix de la commune peut vous faire économiser entre 4% et 5% de revenu en plus.

Comment le mariage impacte-il les impôts communaux sur le revenu ?

Avez-vous lu notre article sur les impôts cantonaux en Valais ? Si c’est le cas, je vous suggère de simplement passer à l’impôt valaisan sur la fortune car l’impact du mariage aux niveaux cantonal et communal est identique.

En revanche si ce n’est pas le cas voici un petit récapitulatif :

Le gain fiscal lié au mariage se calcule sur la base de l’impôt que vous aurez payé en tant que célibataire. Une fois ce montant connu, les communes acceptent de faire l’impasse sur 35% de cette somme.

En revanche, elle fixe deux règles :

Règle 1 : La déduction ne peut être inférieure à 650 CHF. Autrement dit en dessous d’un revenu imposable de 38’200 CHF vous pourrez profiter de 650 CHF d’impôt.

Règle 2 : La déduction ne peut être supérieure à 4’680 CHF. Cela signifie que si vos revenus imposables dépassent 117’900 CHF vous ne pourrez prétendre à une réduction plus importante.

Entre les deux vous pourrez retrancher 35% de votre charge fiscale.

Comment les enfants impactent-ils vos impôts communaux ?

C’est simple, les enfants n’impactent pas le calcul de vos impôts. A l’inverse d’autre canton comme le canton de Vaud, qui lui, permet de réduire le taux d’imposition grâce au quotient familial, les communes valaisannes ne font aucune différence que vous ayez ou non des enfants.

Attention, je n’ai pas dit que les enfants ne donnent pas droit à des avantages fiscaux ! Cela ne concerne que le calcul de l’impôt, qui n’est pas directement impacté.

Néanmoins, avoir des enfants permet de faire baisser son revenu imposable grâce aux déductions autorisées :

  • Enfant à charge
  • Frais de garde
  • Etc.

Calculer ses impôts globaux dans le Valais : ICC + IFD

Dans ce chapitre, nous avons expliqué le fonctionnement des impôts communaux. Nous espérons que vous êtes dès lors à même de les simuler. Mais pour connaitre le montant total que représentera la facture du fisc valaisan il vous faudra ajouter les impôts cantonaux et l’impôt fédéral direct.

Eh J’oubliais… Dans ces articles nous parlons bien sûr d’impôt sur le revenu mais il ne faut jamais oublier qu’en Suisse à l’inverse de la très large majorité des pays, il existe aussi un impôt sur la fortune !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.