Comment l’impôt sur vos revenus et fortune est calculé en Suisse ? Le guide ultime, facile et rapide pour enfin tout comprendre

    TVA, tabac, alcool… En Suisse comme ailleurs, il existe une multitude d’impôts. Mais il y en a un en particulier qui a la capacité étonnante de provoquer sueurs froides, interrogations en rafale, voire même quelques insomnies.

    Je parle bien entendu de celui que vous devez déclarer entre les mois de janvier et de mars de chaque année: l’impôt sur le revenu et la fortune. Aïe !

    A travers cet article, on verra ensemble les éléments essentiels de votre déclaration pour que vous compreniez comment les autorités communales, cantonales et fédérales déterminent le montant annuel de vos impôts.

    Si vous souhaitez remplir vous-même votre déclaration mais que vous n’êtes pas trop sûr de ce qu’il est possible de déduire ou pas, traversez toutes les sections de cet article, l’une après l’autre, et vous trouverez toutes les réponses qu’il vous faut.

    Attachez votre ceinture… Ce guide est aussi rapide que limpide !

    Quelle part de mes revenus et de ma fortune est imposable ?

    Tout d’abord, rassurez-vous, tout ce que vous gagnez n’est pas imposable. Au pays de Guillaume Tell, on distingue 3 niveaux de revenu : brut, net et imposable.

    L’unique revenu sur lequel vous devrez payer des impôts, c’est le revenu… imposable.

    Mais comment le déterminer ? C’est ce qu’on va voir tout de suite, en identifiant bien les différences entre ces 3 types de revenus.

    De quoi est composé mon revenu annuel brut ?

    Il s’agit simplement de l’addition finale de tous vos revenus durant l’année ainsi que vos rentes et les bénéfices liés à vos avoirs.

    Il existe certains revenus non soumis aux impôts. Ceux-ci ne rentrent pas dans le calcul.

    Voici un tableau qui résume et différencie les revenus imposables des revenus non soumis à l’impôt.

    De quoi est composé et comment déterminer mon revenu annuel net ?

    Le revenu net, c’est simplement votre revenu brut moins les cotisations sociales.

    Si vous êtes salarié, vous connaissez exactement les déductions sociales prélevées sur votre salaire brut.

    C’est celles qui sont retranchées à la fin de chaque mois par votre employeur. Elles apparaissent sur vos fiches de salaires.

    Si vous êtes indépendant, elles sont retranchées par vos soins.

    De quoi est composé et comment déterminer mon revenu imposable au niveau du canton et de la commune ?

    Vous prenez votre revenu net, vous appliquez les déductions autorisées par votre commune, votre canton et la Confédération et vous obtenez votre revenu imposable.

    Le problème, c’est qu’en matière d’imposition, comme dans beaucoup d’autres domaines en Suisse, les communes et les cantons disposent d’une marge de manoeuvre importante.

    Résultat: le calcul des impôts en Suisse ressemble à un véritable casse-tête chinois, un dédale infini ou une énigme digne d’un polar. Au choix.

    Pourquoi un Vaudois paie des impôts différents d’un Genevois alors que les deux vivent et travaillent dans le même pays ?

    Pire… Pourquoi un pulliéran (habitant de Pully, le chanceux) paie des impôts différents d’un payernois (habitant de Payerne, ça arrive) ?

    Encore pire… Pourquoi un couple marié sans enfant paiera plus d’impôts qu’un couple non marié sans enfant ?

    On va tout décortiquer en direct et vous verrez que ce n’est pas (si) compliqué.

    Il faut juste y aller étape par étape. Une chose à la fois.

    Pour commencer, il n’y a que deux niveaux d’imposition en Suisse (c’est déjà bien suffisant), puisque les déductions communales et cantonales sont comptées ensemble.

    Dit autrement, il y a d’un côté votre revenu imposable communal et cantonal (ensemble) et votre revenu imposable fédéral.

    On va commencer par le revenu imposable sur le 1er niveau, celui de votre commune et de votre canton.

    Les déductions possibles diffèrent d’un canton à un autre. En revanche, elles sont les mêmes d’une commune à une autre à l’intérieur d’un même canton.

    Par exemple, si vous habitez à Lausanne ou à Fribourg, les déductions possibles seront différentes. Il y a bien sûr des similitudes mais elles ne seront pas exactement pareilles.

    Tandis que si vous habitez à Lausanne ou à Yverdon-les-Bains, les déductions possibles seront exactement pareilles.

    Ce qui change, ce sont les taux d’imposition d’une commune à l’autre.

    C’est pourquoi, à revenu égal et situation égale, vous payez un impôt final différent suivant que vous habitiez à Moudon ou à Nyon. Les deux se trouvent dans le canton de Vaud, pour celles et ceux qui ont sauté les cours de géographie.

    La différence se joue au niveau communal.

    Comment calculer mon revenu imposable dans mon canton et qu’est-ce que je peux déduire de mon revenu dans le canton de Vaud ?

    Pour calculer votre revenu imposable, prenez votre revenu annuel net et déduisez-y ce que vous pouvez. Commençons par lister toutes les déductions possibles sur le canton de Vaud…

    La prévoyance professionnelle

    Le meilleur moyen de faire baisser votre revenu imposable, c’est de souscrire à un 3ème pilier, comme je vous l’explique dans notre article dédié à la prévoyance.

    Les salariés peuvent déduire jusqu’à 6’826 CHF par année et les indépendants jusqu’à 34’128 CHF !

    Le transport

    Il n’y a pas de plafond maximal dans le canton de Vaud. Les montants déductibles dépendent en revanche du moyen de déplacement.

    Vous êtes sportif et vous vous rendez au travail à vélo

    Vous bénéficiez d’une déduction forfaitaire de 700 CHF par année.

    Exemple: je vais au travail à vélo, je peux enlever 700 CHF de mon revenu imposable (celle-ci est facile).

    Vous êtes aventurier et vous vous rendez au travail à deux-roues motorisées

    Il faut calculer: le nombre de kilomètres entre votre lieu d’habitation et votre lieu de travail * 2 (aller-retour) * le nombre de jours travaillés * 0,4.

    Exemple: j’ai 10km de route pour me rendre sur mon lieu de travail et j’y vais à moto. Je n’ai pas raté un jour de travail (max 240 jours). Ce qui fait: 10 * 2 * 240 * 0,4 = 1920 CHF déductibles par année.

    Vous êtes écolo et vous vous rendez au travail en transport public

    Voici le tableau qui détermine précisément le montant que vous pouvez retrancher à votre revenu imposable.

    Combien de kilomètres séparent votre lieu d’habitation de votre lieu de travail ? 4 petits kilomètres ? Vous pouvez déduire 1’587 CHF de votre revenu imposable par année. 42 kilomètres ? Vous pouvez déduire 3’672 CHF. 51 kilomètres ? 4’080 CHF. 100 kilomètres ? Même montant, 4’080 (c’est le maximum).

    Vous êtes indépendant et vous vous rendez sur votre lieu de travail en voiture

    Si vous êtes comme la plupart des travailleurs suisses, votre routine matinale se résume à prendre votre petit-déj’, votre café et tourner la clé pour enclencher le moteur de votre voiture.

    Combien de kilomètres à l’année parcourez-vous pour faire le trajet maison-travail ?

    Les premiers 15’000 kilomètres sont déduits à 0,7 centimes l’unité, tandis que tous les autres sont déduits à 0,35 l’unité.

    Si vous parcourez 10’000 kilomètres à l’année, le calcul sera le suivant: 0,7 * 10’000 = 7’000 CHF à l’année. Généreux !

    Si vous parcourez 20’000 kilomètres à l’année, le calcul sera le suivant: (0,7 * 15’000) + (0,35 * 5’000) = 10’500 + 1750 = 12’250 CHF déductibles par année.

    Les frais de repas

    Vous êtes salarié et vous devez assumer tous vos repas ? Que vous les prépariez vous-même, que vous soyez un adepte du restaurant du coin ou que vous jongliez entre la Coop et la Migros, vous pouvez déduire un maximum de 3’200 CHF par année.

    Vous êtes salarié et votre gentil patron vous offre une partie de vos repas (montant fixe par repas ou cantine avec tarifs préférentiels, par exemple): vous pouvez déduire 1’600 CHF maximum par année.

    Enfin, peut-être que tous vos repas sont pris en charge par votre adorable patron ? Dans ce cas, pas de réduction possible.

    Les frais professionnels

    Que vous soyez indépendant ou salarié, vous avez le droit à une réduction qui est équivalente à 3% de votre salaire net mais comprise entre 2’000 et 4’000 CHF par année.

    Les frais de formation

    Pour que vos formations soient déductibles des impôts, elles doivent être supérieures ou équivalentes à une maturité fédérale. Maximum déductible: 12’000 CHF par année.

    Le forfait « double activité du conjoint »

    On sait toutes et tous que quand on se marie, on paie plus d’impôts. Ce qu’on sait moins, c’est que quand les deux conjoints exercent une activité lucrative, ils ont le droit à une déduction fiscale de 1’700 CHF par an.

    Les assurances

    Dans le canton de Vaud, vous pouvez déduire un maximum de 2’200 CHF par année par personne, 4’400 CHF par couple et 1’300 CHF supplémentaires par enfant ou personne à charge.

    Les frais médicaux

    En dehors des frais d’assurance maladie, il vous est possible de déduire 5% du total des frais excédants votre revenu intermédiaire.

    Pour vous donner un exemple, si vous gagnez un salaire brut de 100’000 CHF et que votre salaire intermédiaire se monte à 70’000 CHF et que durant cette année vous avez eu 5’000 CHF de frais médicaux vous pourrez déduire tout ce qui dépasse les (70’000 CHF x 0,05 = 3’500 CHF). Votre déduction se montera à 1’500 CHF.

    La déduction pour famille

    Si vous avez des enfants, vous bénéficiez d’une déduction supplémentaire.

    Pour les couples mariés, ce sont 1’300 CHF par ménage + 1’000 CHF par enfant à charge qui sont déductibles de votre revenu net.

    Pour les familles monoparentales, l’aide est supérieure: 2’700 CHF + 1’000 CHF par enfant à charge.

    Les frais de garde

    Sur pièces justificatives, vous pouvez déduire jusqu’à 7’100 CHF par an et par enfant ou personne nécessiteuse à charge.

    Le rachat de votre LPP

    Si vous pouvez racheter une part ou la totalité de votre caisse de pension, chaque franc racheté sera retiré de votre revenu imposable, sans limite supérieure.

    Comme pour le 3ème pilier, il est important de bien comprendre le mécanisme du système de retraite suisse avant de procéder à ce genre de rachat.

    L’Intérêt hypothécaire

    Vous avez investi dans de l’immobilier ou vous envisagez de vous lancer ? Bonne nouvelle ! L’intérêt annuel de votre dette hypothécaire est totalement déductible de votre revenu imposable.

    La déduction pour contribuable modeste

    Si le revenu de votre ménage est plus faible que la moyenne, vous pouvez demander une déduction pour revenus modestes.

    A ce stade, vous devriez pouvoir estimer votre revenu imposable assez précisément.

    Quelle est la prochaine étape ? Celle de déterminer votre « quotient familial. »

    Qu’est-ce que le quotient familial et comment le calculer ?

    « Mon quoi ? »

    Votre quotient familial.

    Et si vous vous posez la question de savoir s’il s’agit d’un test de QI appliqué à toute la famille… Non, ce n’est pas ça.

    Comme vous le savez sûrement, la déclaration d’impôts se fait par ménage. Du coup, on attribue un quotient familial à chaque ménage.

    • Célibataire, divorcé, veuf ou imposé séparément: votre quotient familial est de 1
    • Couple marié sans enfant ou partenariat enregistré sans enfant: votre quotient familial est de 1,8
    • Ménage monoparental: votre quotient familial est de 1,3

    Vous ajoutez 0,5 point pour chaque enfant à charge.

    Exemple…

    Vous êtes un jeune couple marié sans enfant ? Votre quotient est de 1,8.

    Vous êtes un jeune couple marié avec 1 enfant ? Votre quotient est de 2,3. Deux enfants ? Votre quotient est de 2,8.

    Vous êtes un jeune couple non marié avec 1 enfant ? Votre quotient est de 1,5. Deux enfants ? Votre quotient est de 2.

    Vous êtes une mère célibataire avec un enfant à charge ? Votre quotient est de 1,8. Deux enfants à charge ? Votre quotient est de 2,3.

    Concrètement, ça signifie quoi ?

    Votre ménage a un revenu imposable de 100’000 CHF avec un quotient de 2,3.

    Vous divisez 100’000 par 2,3 et vous obtenez un revenu pour le calcul du taux d’imposition final de 43’478 CHF.

    Les personnes en charge de déterminer vos impôts vont chercher le taux correspondant à 43’478 et l’appliquer ensuite à votre revenu total de 100’000 CHF.

    Vous êtes seul, sans enfant (quotient 1) et vous avez un revenu imposable de 100’000 CHF ? Dans ce cas, votre revenu imposable final sera le même, à savoir 100’000 CHF.

    Par contre, si votre ménage est considéré fiscalement comme un ménage privilégié vous ne pourrez plus augmenter votre quotient familial pour chaque enfant. Cependant, ils vous laisseront la possibilité de déduire un montant fixe tout en gardant votre quotient familial antérieur.

    Donc, maintenant, vous connaissez votre revenu imposable et votre quotient familial, ce qui donne votre revenu imposable final par ménage.

    Excellente nouvelle: le gros du travail est fait !

    Avant-dernière étape: prendre ce dernier montant et l’appliquer au barème appliqué dans votre canton.

    Quel est le barème à appliquer dans le canton de Vaud et comment ça fonctionne ?

    Un barème, c’est quoi ?

    C’est simplement une fourchette dans laquelle se trouve votre revenu imposable final.

    Jusque-là, on a vu que ce montant correspond à votre revenu brut, moins vos cotisations fiscales (revenu net), moins les déductions fiscales propres à votre canton (revenu imposable), divisé par votre quotient familial.

    Après calcul de ce quotient, vous avez déterminé, par exemple, que le montant imposable est de 50’200 CHF.

    A ce stade, vous devez vous référer au tableau présentant les différentes fourchettes imposables.

    Chaque canton a son tableau.

    Celui du canton de Vaud ressemble à ça…

    Avec un revenu imposable de 50’200 CHF, vous voyez que l’imposition est de 3’483 CHF.

    Retenez ce chiffre et passez à l’étape suivante pour enfin calculer précisément l’imposition finale au niveau de la commune et du canton.

    Comment appliquer les taux d’imposition du canton de Vaud et de ma commune ?

    Ouf ! On arrive à la dernière étape.

    Le taux d’imposition du canton de Vaud a été fixé à 156% pour 2020.

    Ce qui signifie que je dois 3’483 CHF * 156% = 5’433,48 CHF d’impôts au canton de Vaud.

    Le taux d’imposition des communes vaudoises varie d’une commune à l’autre. A vous de vous renseigner auprès de votre administration cantonale.

    A Lausanne, il est de 78,5%.

    Ce qui signifie que je dois 3’483 CHF * 78,5% = 2’734,15 CHF d’impôts à ma commune.

    Au total, je dois donc la coquette somme de 8’167,63 CHF d’impôts, auxquels je dois ajouter encore l’impôt fédéral.

    Voilà comment on calcule, de A à Z, l’impôt annuel au niveau du canton et de la commune.

    De quoi est composé et comment déterminer mon revenu imposable au niveau fédéral ?

    Soyez rassuré, l’impôt fédéral est plus rapide à calculer que les impôts communal et cantonal.

    Il suffit de reprendre votre revenu net et d’y ôter toutes les déductions autorisées par l’Etat.

    Voici la liste des principales déductions possibles.

    Pour calculer l’impôt fédéral, il n’existe aucun taux, mais un simple barème.

    Il y a deux situations possibles…

    • Vous êtes célibataire
    • Vous êtes marié

    Référez-vous au barème qui correspond à votre situation et découvrez le montant de votre impôt fédéral annuel !

    De quoi est composé l’impôt sur la fortune et comment le calculer ?

    J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

    On commence par laquelle ?

    La bonne !

    La Confédération n’impose pas votre fortune.

    La mauvaise ?

    Le canton et la commune, oui.

    Et c’est un peu le même système que l’impôt sur le revenu.

    Il faut tout d’abord déterminer votre fortune nette, qui est égale à la somme de vos avoirs immobiliers et mobiliers moins le total de toutes vos dettes (dette hypothécaire, par exemple).

    Si elle est inférieure à 56’000 CHF, aucun impôt ne sera perçu. Si elle est supérieure à 56’000 CHF, vous devrez payer un impôt sur la fortune.

    Prochaine étape: vous référer au barème unique.

    Si j’ai une fortune nette de 100’000 CHF, le montant correspondant est de 80,80 CHF.

    Il suffit d’y appliquer les taux du canton et de la commune de résidence pour connaître votre impôt sur la fortune.

    Comme on l’a vu précédemment, si j’habite en ville de Lausanne, les taux seront les suivants:

    • 78,5% au niveau de la commune, ce qui donne 63,43 CHF
    • 156% au niveau du canton, ce qui donne 126,05 CHF

    En cumulant les deux montants, je trouve le montant final de mon impôt sur la fortune.

    63,80 + 126,05 = 189,48 CHF d’impôts sur la fortune à verser à ma commune et mon canton.

    N’hésitez pas à nous contacter par téléphone, e-mail ou via le chat, cela ne vous engage en rien !

    Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page