Pourquoi est-il intéressant d’avoir plusieurs 3èmes piliers A ?

Pas envie de lire ?
Notre vidéo YouTube est disponible ici :

“Ouvrir plusieurs 3èmes piliers A ? Vraiment ?” Avouez-le, vous vous demandez à quoi ça peut bien servir ? Surtout quand l’on sait que le maximum qu’on peut verser sur l’ensemble de ces 3èmes piliers A est de 6’883 CHF pour 2021, qu’ils soient en assurance ou en banque.

Image montrant le minimum et le maximum que l’on peut déduire dans un compte 3ème pilier A en banque et en assurance.

Pour la simple et bonne raison que personne ne vous empêche d’épargner sur plusieurs comptes ! Il est tout à fait possible d’ouvrir 2 comptes en assurance et 3 comptes en banque, pour autant que les montants totaux versés sur l’ensemble de vos 3a chaque année ne soient pas au-dessus de 6’883 CHF (pour 2021).

Fractionner ses comptes 3a pour économiser des impôts

Si vous êtes déjà passé par notre article “Combien d’impôt doit-on payer si on retire son 3ème pilier A” vous savez que retirer son 3ème pilier A implique un impôt de sortie.

Et c’est ici que cet article prend tout son sens ! Plus le montant retiré est important plus l’impôt est grand !

Vous voyez où je veux en venir ? Eh oui, séparer votre prévoyance privée vous permet de réduire le montant que contient chaque compte et par conséquent cela vous permet de retirer ces différents comptes petit à petit en fonction de vos besoins plutôt que de vider la totalité d’un seul trait.

Des chiffres ! Des chiffres ! Des chiffres !

Effectivement, c’est toujours plus clair avec un exemple :

Premier cas : Je n’ai qu’un seul compte 3ème pilier A non investi sur lequel j’ai versé 4’000 CHF par an de mes 30 ans à mes 60 ans. J’ai donc cotisé 120’000 CHF que je vais retirer entièrement.

Récapitulatif des impôts communaux, cantonaux et fédéraux payés à suite du retrait de mon 3ème pilier A

Deuxième cas : J’ai créé deux comptes 3ème pilier A non investis sur lesquels j’ai versé 2’000 CHF par an sur chacun des comptes de mes 30 ans à mes 60 ans. J’ai donc cotisé 60’000 CHF par compte que je vais prendre soin de retirer séparément.

Récapitulatif des impôts communaux, cantonaux et fédéraux payés à suite du retrait de deux 3èmes piliers A

Troisième cas : J’ai créé, non pas 2, mais 4 comptes 3ème pilier non investis sur lesquels j’ai versé 1’000 CHF par an sur chacun des comptes de mes 30 ans à mes 60 ans. J’ai donc cotisé 30’000 CHF par compte que je vais prendre soin de retirer en quatre fois.

Récapitulatif des impôts communaux, cantonaux et fédéraux payés à suite du retrait de quatre 3ème piliers A

Je sais ce que vous vous dites, ça c’est un bon conseil ! En séparant simplement vos cotisations vous passez d’un impôt avoisinant les 10’000 CHF à un impôt de 5’500 CHF. Je dois par contre vous mettre en garde contre le fisc, ce dernier n’aime pas ce qu’il considère comme de l’évasion fiscale ! Donc si je peux vous donner un conseil, n’abusez pas des bonnes choses.

Fractionner ses comptes 3a pour optimiser l’utilité de son 3ème pilier :

Peu de gens le savent mais le 3ème pilier A peut revêtir plusieurs buts hors l’économie d’impôt :

  • Des produits procurant un rendement intéressant
  • Des produits capables de protéger votre famille
  • Des produits d’amortissement hypothécaire

Si vous avez le temps et la patience pour vous pencher sur la complexité des produits sur le marché vous vous rendrez compte que l’on peut trouver des solutions répondant quasiment parfaitement à vos attentes.

Imaginons que vous ayez envie d’acheter une maison dans 10 ans et que vous avez encore besoin de CHF 60’000 de fonds propres. Si vous optez pour un seul produit vous devrez faire le choix entre :

– Épargner dans un produit investi sur les marchés et prendre le risque d’une baisse des rendements sur la fin et de ce fait ne pas arriver aux 60’000 CHF nécessaires

– Épargner dans un produit non investi vous assurera d’avoir le montant souhaité au moment venu mais vous prive d’un potentiel rendement sur les 10 prochaines années.

Le fractionnement de vos 3èmes piliers A vous offre une plus grande liberté et surtout augmente l’utilité de votre prévoyance privée.

Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *