Un compte de libre passage, c’est quoi ? 

Ma femme Zoé a posé sa démission ce matin. “N’oubliez pas de vous préoccuper de votre prestation de libre passage !” lui a lancé sa directrice des ressources humaines. Toute perdue, elle ne savait pas quoi faire avec cette information, alors je me suis dit que j’allais développer un peu ce sujet.

Quand on quitte un emploi, on quitte également la caisse de pension dans laquelle était précieusement gardé notre deuxième pilier.

Ce montant prêt à être transféré se nomme, donc « prestation de libre passage ». C’est une sorte d’entre deux, de monde parallèle. Mais bien réel ! Il ne s’agit pas de fiction, ne vous inquiétez pas. C’est juste que, comme le montant est destiné à votre prévoyance vieillesse ou à de très rares exceptions, il ne peut vous revenir directement. Alors il va être transmis sur un compte de libre passage.

Rediriger ses avoirs de libre passage vers sa nouvelle caisse de pension

Bien qu’on puisse normalement compter sur le département RH d’une nouvelle entreprise pour nous le rappeler, c’est notre responsabilité que de communiquer les informations du transfert à notre ancienne caisse de pension.

En cas d’oubli, le montant ne s’évapore pas dans la nature. Il sera transmis à un organisme qui porte le doux nom de «Fondation institution supplétive LPP».

C’est une situation fréquente, sans gravité, mais qui engendre quelques papiers en plus à traiter.

Entre nous, si vous avez la flemme de le faire, dites-le-nous, on s’occupe de tout ça dans les plus brefs délais.

Si une partie de votre richesse a déjà transité par la Fondation institution supplétive LPP, assurez-vous qu’elle n’y soit pas restée.

Rediriger ses avoirs de libre passage vers un compte ou police de libre passage investit

La loi demande aux employés qui changent d’employeur de faire les démarches concernant le rapatriement de leurs avoirs vers leur nouvelle caisse de pension mais ne punit pas les personnes qui ne respectent pas cette règle. Étrange non ? Effectivement, cela a créé ce qu’on appelle une zone grise.

Il est donc possible de confier vos avoirs non pas à votre nouvelle caisse de pension mais à une institution financière (banque ou assurance) afin de faire fructifier cet argent en attendant sagement le meilleur moment pour le retirer. Cette option n’est pas toujours la meilleure chose à faire, il faut prendre le temps d’analyser les deux options et comparer leurs avantages :

  • Taux d’intérêt versé par le gestionnaire de fortune VS la nouvelle caisse de pension
  • Le gain de couverture (invalidité, décès, vieillesse) que représente le rapatriement de vos avoirs dans votre nouvelle caisse de pension
  • La santé financière de votre nouvelle caisse de pension
  • L’aspect fiscal qu’offre le fractionnement de vos avoirs de prévoyance lors d’un retrait
  • Etc…

Encore une fois : si vous n’êtes pas certain(e) de savoir comment procéder, ou si vous avez un doute que des prestations de libres passages courent dans la nature, dites-le-nous, on s’occupe de tout !

Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *