En cas de décès, que devient mon 2ème pilier ?

Pas envie de lire ?
Notre vidéo YouTube est disponible ici :

Que deviendrait mon deuxième pilier si je venais subitement à décéder ?

Alors ma conjointe ou ma partenaire enregistrée et mes descendants auront le droit à une rente.

En ce qui concerne ma partenaire, avant qu’elle ne puisse disposer de cette somme elle devra remplir au moins l’une des deux conditions suivantes :

  • Avoir au moins 45 ans révolu et avoir été marié au défunt pendant au moins 5 ans
  • Avoir des enfants à charge

Si l’une de ces deux conditions sont remplies alors il y aura une rente de veuve(f) équivalent à 60% de ma rente d’invalidité ou à un capital fixe.

Dans le cas où ma conjointe, ma partenaire enregistrée ou ma concubine ne remplit aucune de ces deux conditions, elle touchera tout de même une allocation unique d’en moyenne 3 rentes annuelles.

Enfin, le droit à la pension de conjoint ou partenaire enregistré prend fin en cas de décès, de remariage, de nouveau partenaire enregistré ou de nouveau concubinage.

Mon deuxième pilier pourrait donc tout de même servir si je venais à partir trop tôt.

Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *