Retirer son 2ème pilier en rente ou en capital ?

Pas envie de lire ?
Notre vidéo YouTube est disponible ici :

“Alors, votre 2ème pilier, vous le prendrez en rentes ou en capital ?”. C’est une question cruciale et unique pour toute personne arrivant à la retraite. On a presque toujours la possibilité de choisir si l’on préfère prendre tout son avoir d’un coup ou si l’on préfère que notre caisse de pension nous en fasse profiter sous forme de rentes prédéfinies et viagères. Mais pour pouvoir effectuer un choix éclairé, il y a certains paramètres à ne pas ignorer :

Pas de panique, on va voir tout ça plus en détails!

Retirer son 2ème pilier sous forme de rentes

Décider d’opter pour des rentes infinies est forcément plus rassurant. On sait déjà ce qu’on recevra du premier pilier et on connaît le montant des rentes provenant du 2ème pilier. On peut donc facilement connaître le revenu qu’on touchera et fixer notre budget en conséquence.

En plus de connaître à la perfection notre situation on est certain que jusqu’au dernier jour de notre vie on aura accès aux mêmes moyens financiers.

ATTENTION : Lorsque l’on dit avoir accès aux mêmes moyens financiers on parle de revenu et non de pouvoir d’achat ! Les rentes du 2ème pilier ne s’adaptant pas à l’inflation, on peut avec le temps voir son pouvoir d’achat s’affaiblir considérablement.

Malgré tous ces avantages, vous vous demandez où est le hic? Et oui il y en a forcément un.. voire deux dans ce cas-là.

Tableau comparatif indiquant les avantages et les inconvénients que représente la prise de son capital LPP sous forme de rente

Prendre son 2ème pilier sous forme de capital

Hmmm en voilà une bonne idée!

Cette option est attrayante, elle permet de jouir d’un capital colossal après tant d’années de travail. Vous pourrez enfin vous offrir cette belle maison de campagne ou encore partir faire le tour du monde avec juste un billet aller en main. Cette idée est alléchante mais plus risquée ! Effectivement, avoir un capital important sur son compte en banque oblige une certaine assiduité et rigueur dans les dépenses. Une fois ce capital épuisé, il ne vous restera plus que vos rentes AVS pour pleurer. Il est donc nécessaire de savoir gérer une telle somme, comment l’investir, quel budget prévoir chaque année… Eh oui! Il faut créer ce qu’on appelle un plan de désinvestissement.

Tableau comparatif indiquant les avantages et les inconvénients que représente la prise de son capital LPP sous forme de capital.

Que choisir ?

Il est toujours compliqué de donner une solution claire et définitive applicable à tout le monde. En revanche, il est possible de définir de manière fiable les impacts financiers (impôts et revenu) que l’on pourra observer en fonction de notre choix.

Prenons mon exemple, j’ai travaillé toute ma vie comme conseiller, j’ai réussi à mettre au sein de ma caisse de pension 500’000 CHF. Tout de même ! À 65 ans je devrai faire ce choix crucial entre rentes ou capital…

Grâce à ma caisse de pension j’ai le choix entre une rente équivalente à 34’000 CHF par an ou au retrait total des 500’000 CHF versés sur mon compte. Mais à partir de quel âge la rente dépassera-t-elle mon énorme capital?

On peut voir dans ce tableau à partir de quand une option rapportera plus que l’autre.

Comparaison de la somme touchée à long terme en fonction du retrait du deuxième pilier en rentes ou capital

On peut donc en conclure que après 14,7 années passées à la retraite ce qui me fera presque 80 ans, j’aurai gagné autant d’argent que si j’étais parti avec mon argent dès le premier jour. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple. Il faut aussi prendre en compte les impôts, ben oui… on peut pas les laisser de côté…

Nous avons pu voir dans les chapitres précédents que l’option capital est imposée une seule fois à taux réduit sur le revenu mais continuera en fonction de comment cet argent est placé d’être imposé comme de la fortune tandis que la rente sera imposée de manière constante tout au long de notre vie comme du revenu.

Comparaison des impôts à long terme en fonction du retrait du 2ème pilier en rentes ou capital

On peut constater que l’impôt sur le revenu est très important et qu’après 9 ans il aura dépassé le montant payé en cas de retrait en capital.

ATTENTION : Le graphique prend en compte uniquement l’impôt sur le revenu (ICC et IFD) et n’intègre pas l’impôt sur la fortune qui sera dans tous les cas bien plus faible !

Alors, réfléchissez bien avant de retirer votre 2ème pilier à la meilleure option pour vous, et si bien sûr vous n’arrivez pas à vous décider, hésitez pas à faire appel à nous !

Envie d’en découvrir plus sur ce sujet ?
C’est par ici !

Avez-vous un avis ? Une suggestion ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *